Banne d'Ordanche

Balade familiale à la Banne d'Ordanche (1512 m) prés de La Bourboule.
Voilà une balade familiale qui peut se faire en toute tranquillité et en toute sécurité avec à l'arrivée une vue panoramique à 360° sur la vallée de la Bourboule, le Cézallier, les monts du Sancy, et le col St Laurent. Pour y accéder en voiture jusque au parking du gîte de la Banne il faut à la Bourboule prendre direction Murat-le-Quaire puis continuer toujours tout droit. Laisser le lac à sa gauche et continuer encore et encore jusqu'au parking du gîte de la Banne qui est le terminus de la route. Là, laissez la voiture et entamez à pied une ascension de 1h si vous êtes photographe et amoureux des paysages et qui plus est adepte de la contemplation, mais si vous êtes bon marcheur une demi-heure peut suffir. Le chemin et large pour accéder au sommet de la Banne et très bien aménagé sur la partie haute avec des escaliers en bois. C'est sécurisé et très accessible. Une vue extraordinaire à 360° intégrale vous y attend!


 

 

 

 

Montée au sommet du SANCY

Voici une balade improvisée comme je les aime. Rien n'était prévu, je m'étais simplement laissé porté par mon instinct, sans aucune contrainte de temps ni de performance. Et pourtant je l'ai fait! Après avoir laissé mon Van sur le parking en bas des pistes, je me lançais à pas lents, bâton de marche d'un côté et appareil photo de l'autre (car somme toutes le but était bien de ramener de belles photos). Je pris le chemin à l'ouest des pistes ( val de courre), là où il y avait dans le temps un buron en ruines. Peu après mon départ, j'ai eu la chance de croiser deux mouflons qui paissaient tranquillement à peine inquiétés par ma présence et celle d'un marcheur devant moi. Ils gardaient leurs distances néanmoins. Plus loin j'ai croisé d'autres marcheurs qui se sont arrêtés en fixant la montagne.. leur ayant demandé ce qu'ils regardaient, ils me firent signe du doigt pointé vers des marmotes qui s'ébrouaient comme des enfants joueurs. Je prends bien-sûr des clichés.
Mon but jusque là n'était pas d'atteindre le sommet du Sancy en me disant que ce serait extraordinaire d'y parvenir. Mes pas se firent de plus en plus sûrs et comme je ne ressentais qu'une fatigue relative, je poursuivis mon chemin qui devenait de plus en plus ardu. Il faut dire que je n'étais pas uniquement en mode contemplatif et que mes arrêts fréquents pour prendre la meilleure photo possible, me donnait largement le temps de récupérer de mes efforts. Petit à petit mes pas me conduisirent jusqu'au sommet... et là ce fut l'apothéose des couleurs ! Des nuances de vert à l'infini avaient été semées sur toutes les montagnes autour de moi, des crêtes jusqu'aux vallées glaciaires. Tant du nord côté Mont Dore que côté sud côté Picherande et la très belle vallée de la Fontaine Salée, un drap aux multiples nuances de vert semblait avoir été jeté sur le relief. Un spectacle merveilleux et inattendu aidé par une lumière exceptionnelle. Je présente ici les premières photos, elles vous donneront peut être l'envie de vous lancer dans une balade merveilleuse. Je suis redescendu par les pistes de ski. Durée de la balade 5 à 6 heures (temps de pose pour photo et vidéos compris).
Attention il y a une partie sur des rochers assez ardue, déconseillée aux enfants et aux personnes non entraînées

.

 

 

Cascade de la Graille

Un spectacle sans cesse renouvelé, beau hallucinant, attrayant, ensorcelant.. En arrivant au pied de cette cascade on est littéralement subjugué par cette chute d'eau d'une finesse d'une beauté extraordinaire et d'une élégance à nulle autre pareille. La nature nous offre là une de ses plus belles parures comme pour mieux nous séduire, comme pour mieux nous réduire en esclavage attaché par le regard et l'ouïe à cette douce sensation de voir quelque chose de commun mais aussi d'extraordinaire, extraordinairement commun. Près de Rochefort-Montagne direction Perpezat puis au hameau de la Graille en face de la petite croix suivre le chemin. Au tas de bois prendre à gauche sur 800m. Attention ne pas prendre le chemin où il y a marqué "accès à la cascade dangereux" mais à droite suivre le barbelé puis longer le ruisseau jusqu'au bas de la cascade

.

 

 

 

Puy de Crouel (Clermont-Ferrand)

 

Voici LE plus beau panorama à 360 ° intégral sur la ville de Clermont-Ferrand. Situé entre la zone Lapardieu et du Brézet ce Puy est un excellent observatoire. Mais paradoxalement peu de Clermontois ont osé y grimper car c'est sans doute le mal aimé des Puys panoramiques. Son nom est associé à de funestes cendres répandues à ses pieds, des cendres non-volcaniques... Pourtant l'ascension se fait facilement en 15 mn et le spectacle au sommet est époustouflant ! Le plus beau panorama sur l'agglomération clermontoise qui encercle ce pic volcanique vieux de 20 millions d'années et d'une altitude de 427 m.
Je conseille fortement la visite, espace protégé.
F. G. B.
©
 www.antinea.info / F. G. B.

45° 46' 21? nord, 3° 08' 11? est
L’accès se fait peu après la dernière maison 44 rue Auguste Seneze sur la gauche ( 
https://www.google.com/…/data=!3m6!1e1!3m4!1si9_hDb8jLG4vkU… )

 

 

 

 

Sur la route du Mont Dore

Hier en revenant de reportage dans le massif du Sancy, la nuit avait déjà pris possession de l'asphalte. La route depuis le Mont Dore se dodelinait prenant, en traversant les ruisseaux, des tournants à angle droit. J'ai souvent conduit sur ces routes en toutes saisons. Le plus dangereux c'est l'hiver, quand il gèle dans les zones sombres non réchauffées par le soleil. Tout ça pour dire que, depuis tant d'années, je n'avais eu la chance de voir pareille chose. Jacqueline, ne s'en est toujours pas remise ! Jacqueline est celle qui me supporte depuis voilà bientôt six ans.. Elle n'est pas de caractère tempétueux comme moi, mais plutôt réservée peut être même un peu poussive.Il faut dire qu'avec ses 25 ans d'âge, elle est bonne pour passer en collection. Mais je l'aime et me fait parfois passer pour un Colombo.. lui avec sa 403 Peugeot, moi avec ma Névada break R21 nommée Jacqueline. Ne me demandez pas pourquoi ce prénom, je ne saurais vous apporter une réponse convenable et véridique, ou alors il faudrait faire de la spéléo dans le labyrinthe caverneux de mon esprit....
Elle était en pleins phares (Jacqueline), quand nous vîmes passer à une trentaine de mètres, de gauche à droite, bondissant par dessus la route un chevreuil.! Nous étions suffisamment près pour pouvoir affirmer que ce n'était ni un bouquetin, ni un chamois, ni un mouflon, ni un daim, ni un isard, ni un rupicapra.
ni une marmotte ! Mais bien un chevreuil. La chose n'est pas exceptionnelle car dans le massif du Sancy, il m'était déjà arrivé de croiser une ribambelle de mouflons sur les hauteurs. Mais quant à voir un chevreuil traverser la route....puis un deuxième.....puis un troisième...à des endroits différents en l'espace de 5 mn, c'était du jamais vu... Sans doute l'effet du confinement ! En espérant que la nouvelle du dé-confinement leur parviendra au plus vite, ils sauront se mettre à l'abri de ces autres bêtes à la carcasse métallique qu'ils pourront croiser mais dont l'allure et la vitesse n'ont rien à voir avec Jacqueline. Une fois sortis de la forêt, nous n'avons plus vu de chevreuils ni de loup, ni de
 ??, ni de renard. Seule la silhouette des volcans au loin nous disait de rentrer. J'enclenchais la 5 ème, ce qui fit frémir Jacqueline, qui n'avait plus l'habitude.
F. G. B.

 

 

 

 

 

 

Cascade du Bout du Monde et Gornand

(Gorges d'Enval près Volvic)

Allez..! Je vous emmène jusqu'au bout du monde voir la cascade qui porte le même nom. Sur la route qui va de Volvic à Chatel-Guyon juste au-dessus du village d'Enval on trouve les Gorges d'Enval, connues par les promeneurs amateurs de beaux sites et marcheurs équipés. Le bout du monde se mérite et c'est en escaladant quelques rochers (parfois glissants) et en se faufilant dans ces gorges qui servit de déversoire à Dame Nature (elle ne savait pas visiblement où mettre ces immenses rochers arrachés à ses crètes). La promenade jusqu'à la cascade se fait en 10 mn et le ressenti dès l'approche est une étrange sensation de chaos, comme si la terre s'était dans un temps ancestral ébrouée faisant tomber d'immenses pans de montagne rocheuses dans le ruisseau. Puis comme un cadeau fait au visiteur arrivé à destination, en levant la tête on l'aperçoit cette Dame cascade fière de sa hauteur et presque arrogante. Habillée en mariée elle vous laisse vous approcher de sa robe qui trempe dans la rivière. "Voilà" semble -t-elle dire .. " vous y êtes ! vous êtes au bout du monde. Je me présente : Cascade du Bout du Monde et vous?" Le contact se fait très facilement et si vous voulez la voir de plus près, il est possible qu'elle vous laisse approcher sur la droite, par un petit chemin pour arriver jusqu'à sa hauteur. Susurrez lui alors des mots d'amour... elle adore ça.! Vous pourrez alors dire à vos amis: " je n'ai pas fait le tour de la terre, je ne suis pas allé aux antipodes... mais je suis allé jusqu'au bout du monde, là vit une cascade qui attend depuis des milliers d'années son futur mari... et c'est en Auvergne, oui Madame.